Douleur vésicale: 5 causes principales et que faire

La douleur de la vessie indique généralement une infection des voies urinaires, une irritation causée par des kystes ou des calculs, mais elle peut également être causée par une inflammation de l'utérus ou de l'intestin. Donc, pour savoir ce qui cause cette douleur, vous devez vérifier si d'autres symptômes sont présents tels que sang dans les urines, douleur à la miction, fièvre ou écoulement dans le vagin ou le pénis, par exemple.  

Le traitement doit toujours être indiqué par le médecin généraliste mais le gynécologue ou l'urologue peut également indiquer les causes et le traitement le plus adapté à chaque situation.

Douleur vésicale: 5 causes principales et que faire

Les principales causes et traitements des douleurs vésicales sont:

1. Infection urinaire

L'infection des voies urinaires peut affecter la vessie, l'urètre ou, lorsqu'elle est plus grave, les reins, étant la cause la plus fréquente de douleur vésicale. Elle s'accompagne généralement d'autres symptômes tels que:

  • Douleur dans le bassin ou la vessie lors de la miction;
  • Trop envie d'uriner, mais pas assez;
  • Trop urgent pour uriner;
  • Présence de sang dans les urines;
  • Douleur dans l'urètre ou la vessie pendant les rapports sexuels;
  • Faible fièvre.

Bien qu'elle soit plus fréquente chez les femmes, elle peut également survenir chez les hommes de tous âges. En présence de symptômes d'infection des voies urinaires, un urologue ou un gynécologue doit être consulté, mais si la consultation prend du temps, il est nécessaire de se rendre aux urgences afin qu'une évaluation puisse être faite avec observation de la région intime et test d'urine. Apprenez à mieux identifier les symptômes d'une infection des voies urinaires. 

Comment traiter:  Si la présence d'une infection est confirmée, le médecin peut indiquer l'utilisation d'antibiotiques, tels que la norfloxacine, le sulfa ou la fosfomycine, par exemple. Des remèdes analgésiques, comme le paracétamol, ou des anti-inflammatoires, comme l'ibuprofène, peuvent être utilisés pour soulager la douleur et l'inconfort. De plus, lors de la récupération, il est important de boire environ 2 litres d'eau par jour et de maintenir une bonne hygiène intime. Le thé aux canneberges est un excellent remède maison qui peut combattre naturellement cette infection.

2. Syndrome de la vessie douloureuse

Également connu sous le nom de cystite interstitielle, le syndrome de la vessie douloureuse est une inflammation ou une irritation de la paroi de la vessie de cause incertaine, qui peut survenir chez les hommes et les femmes. Ce syndrome peut également provoquer des signes et des symptômes tels que:

  • Douleur à la vessie;
  • Brûlure ou douleur pendant la miction;
  • Difficulté à uriner;
  • Douleur pendant une relation intime;
  • Volonté d'uriner plusieurs fois par jour et par nuit.

Ces symptômes peuvent avoir des périodes d'amélioration et d'aggravation, et il est courant d'être confondu avec une infection des voies urinaires, ce qui signifie que la personne peut recevoir des traitements répétés avec des antibiotiques inutilement, par conséquent, il faut penser à cette maladie chaque fois qu'il y a des symptômes persistants. et récurrent.

De plus, chez certaines personnes, ces symptômes peuvent apparaître ou s'aggraver avec la consommation de substances telles que cigarettes, café, alcool, thé noir, aliments acides ou causes psychologiques. 

Comment le traiter : les analgésiques ou anti-inflammatoires peuvent être utilisés pour soulager les symptômes, en plus de traiter les causes du stress et de l'anxiété, avec une psychothérapie ou des thérapies alternatives, comme la méditation, et en évitant l'utilisation de substances qui déclenchent des crises. Voir plus de détails sur la façon d'identifier et de traiter la cystite interstitielle. 

3. vessie neurogène

La vessie neurogène est un dysfonctionnement de la capacité à se détendre et à contracter la vessie et les voies urinaires, causé par des maladies neurologiques, qui provoque une incontinence urinaire, une sensation de vidange incomplète dans les urines et, dans de nombreux cas, des douleurs dans le ventre. 

Il peut être hypoactif, dans lequel la vessie ne peut pas se contracter volontairement, et accumule l'urine, ou hyperactif, dans lequel la vessie se contracte facilement, provoquant une urgence à uriner à des moments inappropriés, étant plus fréquente chez les femmes.

Comment traiter : la vessie neurogène est traitée en fonction de la cause et des symptômes rapportés par chaque personne, et il peut être nécessaire de subir une physiothérapie, l'utilisation de médicaments tels que l'oxybutynine ou la toltérodine, le passage d'un cathéter vésical ou, dans certains cas, une intervention chirurgicale . Mieux comprendre les causes, comment identifier et traiter la vessie hyperactive. 

4. Inflammation de la vessie

La douleur de la vessie peut être causée par un certain type d'inflammation dans cet organe, qui peut être causée par des conditions telles que:

  • L'endométriose vésicale, causée par des implants de tissu utérin dans la vessie, qui provoque une douleur chronique et intense, qui s'aggrave pendant la période prémenstruelle;
  • Utilisation de médicaments, tels que certains médicaments chimiothérapeutiques, qui peuvent provoquer une irritation des tissus de la vessie;
  • Utilisation d'un cathéter vésical pendant une longue période;
  • Causes immunitaires, dans lesquelles il y a une auto-agression des cellules de la vessie;
  • Cancer de la vessie, qui provoque des lésions dans la région.

De plus, les modifications de la prostate, chez les hommes, peuvent être une cause importante de douleur dans cette région, en raison d'une inflammation, d'infections ou d'une tumeur de cet organe.

Comment le traiter : L'inflammation de la vessie doit être traitée en fonction de sa cause et les symptômes doivent être soulagés avec des analgésiques et des anti-inflammatoires, puis discutez avec le médecin des possibilités de traitement, telles qu'une intervention chirurgicale ou des médicaments.

5. Calcul rénal

La pierre peut être installée dans n'importe quelle région des voies urinaires, et peut être au niveau des reins, des uretères, de la vessie ou de l'urètre. Il peut causer de la douleur lors du déplacement ou avoir un impact sur une région des voies urinaires, qui est généralement de forte intensité, et peut être associé à la présence de saignements dans les urines et de nausées.

Comment traiter : l'urologue indiquera le traitement approprié, en fonction de la taille et de l'emplacement de la pierre, qui peut être sous observation ou chirurgie. Il est important de s'hydrater en buvant environ 2 litres d'eau par jour, pour faciliter l'expulsion de la pierre et rendre les complications rénales possibles difficiles. Voici quelques remèdes maison pour les calculs rénaux.

Douleur vésicale: 5 causes principales et que faire

La douleur de la vessie peut-elle être une grossesse?

En général, la douleur vésicale n'indique pas une grossesse, cependant, chaque femme enceinte est plus susceptible de développer une infection des voies urinaires à ce stade, c'est pourquoi il est courant d'associer une douleur vésicale à une grossesse. Cependant, les infections des voies urinaires pendant la grossesse ne surviennent généralement pas avant qu'une femme découvre qu'elle est enceinte, et il s'agit d'un changement ultérieur.

Lorsque la femme enceinte ressent une douleur dans la vessie, il s'agit d'un symptôme principalement dû aux changements corporels que la femme subit pendant cette période, ce qui est plus fréquent en fin de grossesse, principalement en raison de la pression que l'utérus élargi exerce sur les organes du bassin. . 

De plus, en raison de l'augmentation de la production de l'hormone progestérone, la vessie devient plus détendue et peut contenir plus d'urine, ce qui, associé au poids de l'utérus sur la vessie, peut provoquer une gêne lors de la miction ou des douleurs dans la vessie pendant la journée. Comme l'urine est plus riche en protéines, la femme enceinte est également plus disposée à développer une infection des voies urinaires et à ressentir ainsi des douleurs dans la vessie.

Comment traiter: Pour réduire ou éviter les douleurs vésicales pendant la grossesse, la femme enceinte doit boire beaucoup d'eau, porter des vêtements confortables et en coton, maintenir une bonne hygiène de la région intime et se reposer suffisamment pendant la journée pour éviter le stress.

Autres causes de douleur vésicale

Les inflammations dans les organes de la région du bassin peuvent provoquer des douleurs abdominales et irradier vers d'autres endroits, ce qui peut donner une sensation de douleur dans la vessie. Certaines des principales causes sont:

  • Maladie inflammatoire pelvienne, causée par des infections du vagin et de l'utérus;
  • Endométriose d'autres organes du bassin, tels que les tubes, les ovaires, l'intestin et le péritoine;
  • Les maladies intestinales, telles que les maladies inflammatoires de l'intestin ou le syndrome du côlon irritable;
  • Crampes abdominales, causées par la menstruation ou la grossesse;
  • Inflammation des muscles ou des articulations du bassin.

Ces causes seront étudiées en cas de douleur vésicale non justifiée par d'autres causes plus probables telles qu'une infection vésicale, un tartre ou une inflammation, et le diagnostic peut être posé par l'urologue ou le gynécologue.